Découverte de la riche biodiversité ariégeoise

Le département de l’Ariège est composé de trois zones géographiques naturelles : la plaine d'Ariège, le piémont pyrénéen, dont le relief est inférieur à 1000 m, et le haut pays ariégeois, avec la fameuse chaîne des Pyrénées. Ces paysages majestueux hébergent une biodiversité remarquable… Gypaète barbu, Vautour percnoptère, Chevêche d’Athéna, Lézard ocellé, Dauphinelle des montagnes, Pédiculaire fausse asperge, Gentiane des marais, Astragale à fleurs pendantes… Ces noms vous font rêver ? La faune et la flore d’Ariège sont protégées par des institutions et des associations, grâce auxquelles vous allez pouvoir partir à la découverte de cette richesse !

Découverte de la riche biodiversité ariégeoise

Des zones de protection Natura 2000

Le développement de l’urbanisme, des grands axes routiers et le réchauffement climatique sont les principales menaces sur la biodiversité ariégeoise identifiées par la préfecture (lien vers le site de la Préfecture pour en savoir plus). Les habitats de certaines espèces sont détruits ou fragmentés, comme les rivières, dont le cours est modifié par des obstacles créés par les humains, ce qui perturbe les saumons. Pour limiter ces risques, l’État a mis en place des sites Natura 2000, qui couvrent plus de 14% du territoire de l’Ariège, répartis en 15 sites que vous pouvez retrouver sur ce site dédié. Sur ces sites, la nature est particulièrement préservée, voire restaurée, ce qui donne déjà de beaux résultats ! Ainsi, on a vu revenir la loutre en Ariège, après sa quasi-disparition pendant plusieurs décennies.

Connaître la nature pour la protéger

La préservation de l’environnement est un enjeu majeur pour tous les acteurs publics et privés. Mais pour protéger, il faut d’abord connaître ! Les milieux naturels ont chacun leur fonctionnement propre et parfois complexe, qu’il faut comprendre pour déterminer des priorités dans les actions de protection. Il existe trois principaux moyens de connaître la faune et la flore, tous trois pratiqués par l’association ANA-CEN (pour Association des Naturalistes d'Ariège - Conservatoire d’Espaces Naturels d’Ariège) : les travaux d’inventaire (actualiser les connaissances sur les milieux et les espèces), le suivi d’espèces (suivre les cycles de vie des espèces spécifiques de l’Ariège) et le système d’information géographique (cartographier les données naturalistes dans un système informatique).

Visites guidées dans la nature

Cette même association propose également des sorties guidées par des naturalistes, intitulées “Les 4 saisons de l’ANA’ture”, dont vous pourrez trouver le calendrier sur leur site internet. En dehors de cette programmation, vous pouvez aussi découvrir la biodiversité ariégeoise en toute autonomie à l’aide d’une application mobile ! Il s’agit de l’application “Smart’Flore”, contenant des parcours mis en place par l’ANA-CEN sur trois communes, en partenariat avec les municipalités, avec Tela Botanica et l’URCPIE Occitanie. L’application vous donne accès à une quinzaine de fiches sur des plantes locales et exotiques que vous pourrez retrouver le long d’un sentier d’environ 1 km.

Voici les présentation des 3 sentiers Smart’Flore, tous accessibles à moins d’une heure de route de votre camping Les Grottes :

  • Lavelanet, le long du sentier qui mène au calvaire de Sainte Rufine,
  • Mirepoix, le long de l’Hers,
  • Pamiers, sur le chemin de Cailloup.

Photo : Étang de Comte, Ariège (source : Jean-Paul Tonnelier)

Cet article vous a plu ? Partagez-le !